7 mai 2013 – Succès de la réunion des groupes de discussion “Mena”

Le 3 mai 2013 s’est tenue la réunion de groupes de discussion “Mena” au sein de l’institut Frauenhofer MOEZ à Leipzig, à laquelle vingt représentants de quatre projets de collaboration différents ont participé. Cet atelier interactif avait pour but de discuter du marché cible regroupant le Proche-Orient et l’Afrique du Nord et des modèles d’exploitation et d’entreprise y étant associés ainsi que de considérer les facteurs les plus variés. L’accent a particulièrement été mis sur les prestations de service en conseil dans le développement d’offres de services ainsi que sur le modèle d’exploitation appuyé sur l’exportation de formation professionnelle. Ce dernier fut présenté par l’institut Frauenhofer MOEZ à l’aide du Business Model Framework (cadre de référence pour les modèles d’entreprise) qu’il a lui-même développé. Un échange actif a eu lieu avec les autres projets d’exportation de services de formation tels que les projets AQWA, WEB-TT et iVET4Health qui opèrent également dans le monde arabe. En tant que participants du côté du projet BRIDGE se trouvaient Thomas Krause (SKZ), Dr Hagen Habicht (HHL) et Romy Hilbig (université de Leipzig).

L’article sur BEX

Comments are closed.

sur BRIDGE

Le projet BRIDGE répond au fait qu’il existe aujourd’hui un manque en formation appropriée auprès des apprentis, des ouvriers qualifiés et des cadres dans la branche des fournisseurs de l’industrie automobile en Tunisie. Grâce à sa culture, qui est fortement liée à celle de l’Europe et son haut niveau général d’éducation du pays, la Tunisie se trouve dans une situation exceptionnelle. De plus, la proximité ainsi que la productivité, qui est relativement haute dans le Maghreb, sont des atouts. Mais malgré tout, les entreprises qui produisent en Tunisie constatent de graves différences concernant la qualité de la formation des ouvriers qualifiés par rapport à l’Allemagne. C’est exactement ce défi auquel le projet BRIDGE s’attaque. L’idée est de construire un « pont » entre les exigences et les besoins de l’économie allemande d’un côté et de l’industrie tunisienne d’autre côté. Le concept prévoit nombre de cours, le développement des systèmes autodidactes ainsi que des plateformes d’apprentissage en ligne.

Link to: BRIDGE Learner



LogoLogo